L’Ocean des Possibles

                     L’Océan des Possibles :: Etudes en Acousticaquaticaocean-des-possiblesL’Océan des Possibles est une installation dédiée à l’exploration des relations entre technologie, sons, environnement et poissons. L’intention est de provoquer la reflection et le dialogue autour du sujet “Les effets des sons et matières artificielles sous l’eau sur les poissons”.

L’aquarium est divisé en 9 zones virtuelles, qui représentent les sons que les poissons vont entendre dans leur environnement naturel: les sons de l’eau, les sons d’autres poissons et animaux sous-marins, sons produits par les animaux terrestres, et aussi par les humains, machines, musique, et le vide, qui représente le futur avec aucun sons vivants—un futur qui va peut-etre arriver si on ne fait rien pour changer nos modes de vie, consommation, et production des matières toxiques. Tous les objets dans l’aquarium sont faits en plastique reconstruits pour répresenter des objets naturels—une matière qu’on utilise excessivement, et qui maintenant a crée des iles artificielles dans l’océan… et qui contribue énormement a la production de déchets non-renouvables.

Ce projet pose des questions fondamentales comme: “est-ce que les poissons vont apprendre a nager pour éviter les sons qu’ils n’aiment pas? Pour faire jouer les sons qu’ils aiment? Comment est-ce que les poissons aiment (ou n’aiment-pas) cet environnement artificiel en plastique? Et, comment est-ce que les sons vont changer les modes de reproduction, communication, et navigation pour les animaux sous-marins?

Dans L’océan des Possibles, avec l’interactivité et le mouvement, les poissons deviennent les conducteurs d’une orchestre des sons naturels et humains. Par leur mouvements ils fonctionnent simultanément comme les créateurs et auditeurs. Par cette facon, cette oeuvre est une sculpture sonore vivante.

Cette Oeuvre était commissionée par Anne-Marie Belley pour l’exposition “L’art Est Vivant” à la Maison des Arts de Laval du 27 novembre 2016 au 5 février 2017. C’est une collaboration entre Claire Kenway (concept et son), Freida Abtan (programmation) et Amer Rashid (architecture).